Coldanazyme, soupe de bromaline à l'épigénine ou pourquoi ne pas chauffer vos aliments.

Les enzymes ont pour mission d'accélérer (catalyser) des millions de fois les réactions chimiques dans les organismes vivants. Il existe un grand nombre d'enzymes spécifiques qui jouent un rôle important dans les processus physiologiques (digestion, conduction nerveuse, synthèse d'hormones, etc.).

 

On peut toutefois classer les enzymes en six catégories suivant la réaction biochimique qu'elles réalisent : Les oxydoréductases, qui catalysent des réactions d'oxydoréduction (comme la peroxydase) ;

Les transférases, qui transfèrent un groupement fonctionnel d'une molécule à l'autre (comme les méthyltransférases qui transfèrent un groupement méthyle) ;

Les hydrolases, qui hydrolysent des liaisons chimiques (comme les nucléases qui coupent l'ADN ou l'ARN) ;

Les lyases, qui rompent des liaisons mais en produisent de nouvelles simultanément (comme l'adénylate cyclase qui produit l'AMP cyclique à partir d'ATP) ;

Les isomérases, qui réarrangent les groupements fonctionnels d'une molécule pour former des isomères (comme les topoisomérases qui enroulent l'ADN) ;

Les ligases ou synthétases, qui permettent la jonction de deux molécules (comme les ADN ligases).

Une enzyme est un biocatalyseur et aussi une molécule thermolabile donc peut être affectée par la chaleur , on estime cette température valoir entre 45°->60°C donc au niveau de cette intervalle , l'enzyme protéique subit une dénaturation thérmique.

45° - 50°C : destruction de certaines enzymes qui deviennent inactives

60° - 75°C : disparition de la vitamine C

70° - 100°C : hydrolyse des protéines

90° - 95°C : disparition des vitamines A et B

100°C : précipitation (déposition) des sels minéraux et des oligo-éléments qui deviennent non assimilables par l’organisme

110°C : les vitamines liposolubles (A, E, D et K ) sont détruites

120°C : destruction des dernières vitamines. Les graisses se décomposent en acides gras et glycérines qui se transforment en eau et en goudron cancérigènes.

140°C : les fruits et les légumes ne sont plus que de la cellulose indigeste (ex: cocotte minute)

Syndromes de défience enzymatique (= intolérances aux aliments), l’équilibre du corps est déstabilisé, des symptômes apparaissent à cause comme:  

  • Intolérance à l’histamine
  • Malabsorption du fructose
  • Intolérance au lactose
  • Dyslipidémie
  • Cirrhose graisseuse non alcoolique
  • Migraine, etc.

Dans un organisme sain, l'histamine absorbée avec la nourriture est décomposée par l'enzyme DiAmino-Oxydase (DAO). Ce mécanisme est altéré chez les personnes souffrant du syndrome de manque d'enzyme DAO. 

Elles ne disposent pas suffisamment de DAO pour dégrader la quantité nécessaire d'histamine dans l’intestin grêle après le repas. La conséquence est un excédent d’histamine dans le sang qui provoque des symptômes semblables à ceux d’une allergie.

Le syndrome de manque de DAO peut aussi être déclenché de manière temporaire par la prise d'autres substances. Après avoir consommé de l’alcool ou après une prise de médicaments, l’enzyme endogène peut être inhibée et l’histamine provenant des aliments peut alors arriver dans le corps et déclencher les symptômes.

En fonction des personnes et de la quantité d'histamine ingérée, tout type de symptômes peut se manifester. Il est facile de les confondre avec des réactions allergiques.

En font partie entre autres : 

  • Troubles digestifs (par ex. diarrhée, maux de ventre, crampes ou ballonnements) 
  • Maux de tête pouvant aller jusqu’à des crises migraineuses
  • Éruption cutanée, démangeaison, formation de papules
  • Asthme, troubles respiratoires
  • Nausées, palpitations, vertiges
  • Irritations de la muqueuse nasale par ex. nez qui coule ou nez bouché

Coldanazyme: soupe crue aux enzymes entiers - par Angel Juicer 7500

Composé de onze ingrédients, cette soupe se caractérisera par sa douceur sucrée à l'ananas frais; il contient un enzyme tout à fait particulier : la bromaline, qui a pour propriété de détruire les graisses et d’activer la digestion (c’est pour cela d’ ailleurs qu’on lui prête des propriétés << miraculeuses >> dans le cadre des régimes amaigrissants où l’on conseille d’en consommer abondamment).

 

Le principal atout du persil est sa richesse en vitamine C.
Il est également une bonne source de provitamine A, de vitamine K, de vitamine B9 et de minéraux comme le calcium, le magnésium, le potassium et le fer. Enfin, le persil renferme une grande quantité d'apigénine, de lutéine et de bêtacarotène qui sont de puissants antioxydants.
Apigénine : ce composé chimique casse l'immortalité des cellules cancéreuses
L'apigénine, qui abonde notamment dans le persil, aurait des effets protecteurs vis à vis du cancer. En effet, une étude américaine montre que l'apigénine modifie le processus de régulation génétique dans les cellules cancéreuses, ce qui a pour effet de les rendre à nouveau sensibles au processus de mort cellulaire.

 
 

2 tranches d'ananas; 1 branche de céleri; 1/2 botte de persil; 1 concombre; 1/2 fenouil; 1 betterave rouge,
2mandarines; 4 tomates cerises; 2 tomate coeur de boeuf; 1 gousse d'aïl; 1 filet d'huile d'olive

Sans jeu de mots, une véritable ananassurance anti-cancer !

Avec Angel 7500, inutile de souscrire, votre courtier d'assurance, c'est vous!
Se libérer de la sécu c'est bien, se libérer de la carte vitale, c'est mieux.

Coldanazyme registered, le véritable faux médicament dans votre cuisine!

 


top