Pâte chocolatée à la texture et aux subtilités aromatiques dignent d'une maison patissière

200 g d'amandes entières ou noisettes
50 g de noix de cajou ou pistaches
100 g de chocolat dessert , pure beurre de cacao 85% minimum, sans lécithine, si possible cru et avec une haute teneur en caco.
3 tasses à café de miel liquide, indispensable pour créer une pâte malléable.
2 cuillères à soupe de sirop d'agave
Huile d'olive pressée à froid, ajouter jusqu'à obtention d'une pâte malléable sans être huileuse

Une option au choix:

1 cuillère à café de graines d'anis qui seront également broyées ( donne une touche provençale)
1 cuillère à soupe de rhum
Canelle
Gousse de vanille
1 cuillère à café de mélasse noir de canne à sucre -donne un ton réglissé mais aussi du sucre! ne pas abuser.

Trucs à savoir

Pour le respect de votre santé, la pâte idéale ne doit pas contenir de sucre rajouté autre que ceux présents dans les ingrédients utilisés.
Le cône à broyer Angel accepte les fruits secs. Ne pas les hydrater auquel cas la pâte finira par fermenter.
Le broyage à sec ne donne pas directement une pâte malléable, pour contourner l'huile de palme, utiliser du miel liquide, du sirop d'agave, de la mélasse et un peu d'huile d'olive.
L'huile de tournesol est déconseillée car elle laisse un goût désagréable.
L'huile de noisette ou de noix peuvent être utilisées -empiriquement- pour amplifier la richesse gustative.
Utiliser un chocolat qui ne durçit pas.
La granulosité de la pâte lui donne beaucoup de charme.
Pour obtenir une granulosité plus fine il est possible de faire un deuxième passage dans le broyeur.
Les noisettes sont acidifiantes, il est de loin préférable d'utiliser des amandes qui sont alcalinisantes.
Eviter les arachides décortiquées car elles s'oxydent vite et votre pâte à tartiner en pâtira.
Le pourcentage de chocolat est libre et peut varier si vous recherchez un rendu plus ou moins corsé.
30 à 40% de chocolat est généralement suffisant pour que la pâte soit équilibrée.
D'autres fruits secs peuvent entrer dans la composition comme la noix de cajou mais l'utilisation de raisins secs ne permet pas d'obtenir une pâte malléable, elle devient aglutinante!

La gourmandise est-elle nuisible?

La méprise de nos contemporains est d'avoir culpabilisé la nutrition avec des slogans comme " Pour ta santé ne mange pas trop gras trop sucré trop salé " Impossible pour les industriels de culpabiliser leur méthodes de production, ils culpabilisent donc le consommateur passif. Le profit est plus facile à réaliser en vendant de l'huile et du sucre hydrogénés que des produits de qualité. Le Nutella est bien une pâte à tartiner mais sa fabrication comme sa composition en font un produit nuisible à la santé. Vous noterez que si l'huile et le sucre sont de 70%, ce n'est pas par hasard que leur pourcentage n'est pas écrit sur l'étiquete car trop dérangeant. La preuve en image:

Le Nutella est une pâte à tartiner très pauvre en condiments et préparée de telle manière à ce qu'elle soit saturante pour les papilles gustatives, autrement dit "dégueulasse" mais sa puissance addictive est causée
par le sucre dont le sevrage est aussi difficile que les drogues dures.

La création d'une pâte à tartiner énergétisante doit suivre d'autres pistes comme un pourcentage de sucre drastiquement réduit au minimum et dont la provenance peut venir du miel qui est considéré comme un médicament. L'huile doit être vierge, extraite à froid et ne pas subir les transformations chimiques - à base
de solvants- ou thermiques que lui fait subir l'industrie. Elle ne doit pas dépasser un pourcentage
uniquement dans le but de créer du volume.
Une émulsion est le mélange de deux substances qui ne sont pas censées être miscibles, c'est-à-dire qui ne se mélangent pas.
Emultion, centrifugation - ou hydrogénation pour l'huile de palme- peuvent engendrer des modifications des propriétés originelles des ingrédients (changement de viscosité, modification du réseau du polymère, ségrégation des particules…
C'est pourquoi une fois dans le corps, l'assimilation est d'autant plus difficile, voir néfaste car le corps n'a pas les outils ni les bonnes clés pour les assimiler. Conclusion: Il les stock, les rejette ou les dégrade sans pour autant en obtenir la qualité nutritionnelle qu'il est censé en recevoir. La monté en puissance de l'obésité et du diabète en est l'aboutissement direct.

Des études ont montré que l'exposition à des acides gras trans affaiblit les récepteurs des lipoprotéines ce
qui conduit à une augmentation des risques d'hypercholestérolémie, d'athérosclérose, d'obésité et de résistance à l'insuline. De la même manière que les acides gras saturés, les acides gras trans ont la
propriété de faire augmenter le taux de « mauvais cholestérol » (LDL-Cholestérol) et, par conséquent le
taux de cholestérol total dans le sang.

Avec le broyeur Angel à vitesse lente, vous ne risquez pas d'émultionner quoi que ce soit, ce qui ne vous empêche pas de déguster une pâte à tartiner de votre création.
La sélection proportionnelle des ingrédients et la délicatesse du broyage préservent l'essence nutritive.
Conclusion: vous n'aurez pas besoin d'en absorber plus qu'il ne faut pour vous sentir comblé, tout en
gardant la ligne.

Huile de palme: la Palme de la malbouffe / vidéo sur rts.ch

 

Le Nutella contient du PEHP le phtalate le plus dangereux !

Dans le reportage d'Arte diffusé ce mardi 27 juillet 2010 on apprend que la pâte à tartiner fétiche des
enfants, le fameux NUTELLA contient en fait un phtalate considéré comme le plus dangereux, le DEHP et décelé par l'Office Fédéral de l'environnement. La société Ferrero reconnait sa présence dans le produit
mais en quantité inoffensive selon elle. Il est déjà interdit dans l'industrie des jouets pour sa dangerosité
et sera définitivement interdit en Europe fin 2012, mais d'ici là on continue de le retrouver dans un produit
alimentaire de consommation courante. Les phtalates agissent comme un leurre hormonal et
provoquent des dérèglements hormonaux, ils induisent une stérilité de l'homme. Ingérés par la femme enceinte, ces poisons atteignent le foetus et entravent le développement des testicules. Ces plastifiants entrainent une atrophie testiculaire qui conduira plus tard à la réduction de production de
spermatozoïdes
.

Une étude en Allemagne a démontré sur 600 enfants que 100 % d'entre eux avaient dans leur corps des
traces de phtalates. Chez tous les enfants, on y retrouve 5 phtalates et chez 20 % des enfants ces phtalates sont en quantité toxique. Si on considère l'effet d'accumulation et l'effet cocktail des phtalates, alors c'est probablement 80 % des enfants qui absorbent des quantités déraisonnables de phtalates.
Alors vous irez encore acheter du Nutella pour le goûter des enfants ?

 

 

 

 

 

top